Tedi

French (Fr)Italian - ItalyJapanese(JP)Russian (CIS)Albanian-AL简体中文(中国)Español(Spanish Formal International)English (United Kingdom)



Kalender
Biographie PDF Drucken E-Mail
There are no translations available.

 

Arrivé très jeune en France, Tedi Papavrami découvrait un pays et une culture qui lui étaient totalement étrangers. Sa curiosité naturelle et son besoin d'apprivoiser la langue française pour pouvoir faire de ce pays le sien, une grande solitude aussi au départ, l’ont poussé à dévorer les livres, toujours en français : Stendhal, Proust, Flaubert, Dostoïevski, Tchekhov, Kafka... Une curiosité dépassant les frontières, alliée à des exigences intellectuelles et artistiques, lui permettant de franchir la distance entre son domaine d'origine et d'autres horizons, singularisent cet interprète rare dans le monde musical.

 

C'est donc tout naturellement qu'en 2000, après la disparition du traducteur albanais J. Vrioni, il reprendra le flambeau de la traduction de l'œuvre d'Ismaïl Kadaré, qu'il avait connu enfant, en Albanie. Cette échappée dans le monde littéraire devient aussi pour lui un moyen "d'exister professionnellement pour la première fois en dehors du violon". En 2013 elle se poursuit à travers l’écriture de «Fugue pour Violon Seul» aux éditions Robert Laffont. Unanimement salué par la presse, ce récit autobiographique, raconte son parcours d'enfant prodige en Albanie et son passage à l'Ouest, vers la liberté. Par ailleurs, en 2003, remarqué sur un plateau de télévision par l’actrice Jeanne Moreau, Tedi avait campé un Danceny violoniste, aux côtés de Catherine Deneuve, Ruppert Everett et Nastassja Kinski, dans une adaptation de la réalisatrice Josée Dayan des « Liaisons Dangereuses » de Laclos.

 

Cette diversification n’aurait pourtant pas été possible sans une précocité et une concentration singulières sur le violon, dès ses jeunes années. L’instrument, qui depuis toujours a fait partie de sa vie, lui est transmis à l’âge de 5 ans par son père, brillant professeur, ayant une longue expérience pédagogique. Les progrès de Tedi sont rapides : trois ans plus tard il joue en concert, avec orchestre les Airs bohémiens de Sarasate. À onze ans, il interprète en public le Concerto n°1 de Paganini avec la redoutable cadence d’Emile Sauret.

 

En 1982 en Albanie, pays coupé du monde, par un extraordinaire hasard arrive pour un concert le flûtiste Alain Marion. Il remarque le jeune virtuose et le fait inviter à Paris en qualité de boursier du gouvernement français. Il y devient l'élève de Pierre Amoyal au C.N.S.M de Paris pendant 4 années. Des apparitions dans des émissions de télévision, telles «Le Grand Echiquier», «Dimanche Martin »…ainsi que de nombreux concerts ponctueront cette période.

 

A la fin de son parcours d’étudiant, à l’âge de 15 ans, c’est seul que Tedi poursuivra son développement musical et instrumental. Peu avant, avec ses parents, il fuit le régime communiste en vigueur en Albanie pour s’installer avec eux en France. Des sanctions très lourdes s’exerceront en représailles sur le reste de la famille demeurée en Albanie, et ce, jusqu’à la chute du régime communiste en 1991.Tedi et ses parents quittent Paris, afin de ne pas se trouver à portée des fonctionnaires de l’ambassade d’Albanie à leur recherche et s’installent à proximité de Bordeaux, où l’aide d’amis proches leur permettra de s’établir.

 

A la faveur de plusieurs prix, T. Papavrami entame à partir des années 1990 une carrière de soliste et de musicien de chambre. Il a collaboré depuis en tant que soliste avec des chefs d’orchestre tels que K. Sanderling, A. Jordan, E. Krivine, M. Honeck, F.X. Roth, Th. Fischer, G. Varga, M. Aeschenbacher… En musique de chambre, Il a été durant 9 ans membre du Quatuor Schumann, formation avec piano, et il s’est produit en concert ou au disque avec des partenaires tels que Philippe Bianconi, Nelson Goerner,  Martha Argerich, Maria Joao Pires, Viktoria Mullova, Garry Hofmann, Marc Coppey, Paul Meyer ou Lawrence Power.

 

De nombreux enregistrements ont ponctué depuis 1990 l’activité artistique de Tedi. Paru en 2014, son disque des 6 sonates pour violon seul d’Eugène Ysaÿe et la sonate pour deux violons du même compositeur, en compagnie du violoniste Svetlin Roussev, reçoit simultanément en juin 2014 les distinctions diapason d’or et choc de l’année des revues Diapason et Classica. Egalement transcripteur, il a enregistré ses transcriptions de 12 sonates de Scarlatti ainsi que de la Fantaisie et Fugue de Bach BWV 542, originellement écrite pour l’orgue, partitions disponibles auprès de l’éditeur Ries & Erler Berlin. En violon seul il s’est souvent produit en concert avec l’intégrale des sonates et partitas de Bach, répertoire qu’il affectionne et qu’il a également enregistré, ainsi que la sonate pour violon seul de Bela Bartok, les 6 sonates de Ysaye ou les 24 caprices de Paganini.

 

Depuis de nombreuses années Tedi poursuit un travail en duo avec le pianiste François-Frédéric Guy autour des 10 sonates de Beethoven. Leur enregistrement de ces œuvres  est paru en 2017. En compagnie du violoncelliste Xavier Phillips ils poursuivent actuellement leur travail autour de l’intégrale des trios de Beethoven qu’ils enregistreront prochainement. C’est le triple concerto de ce même compositeur qu’il interprète aux côtés de Misha Maisky et Martha Argerich dans l’album « Rendez vous » de l’artiste, publié en 2019 par Avanti Classics.

 

Désormais installé à Genève en Suisse, Tedi occupe un poste de professeur de violon à la H.E.M. Il joue sur un violon construit à son attention par le luthier Christian Bayon.

 
Samedi 22, février 2020-Festival Musique et Neige (Suisse) PDF Drucken E-Mail
There are no translations available.


T._Papavrami_et_Ph._BianconiLes Diableret - Vers-l'Eglise - Concert - 18h30

BEETHOVEN : Sonate en Mi b Majeur Opus 12 n° 3
BRAHMS : Sonate en ré mineur Opus 108
-------------------
DEBUSSY : Sonate
FAURE : Sonate en La Majeur opus 13
Tedi Papavrami, violon
Philippe Bianconi, piano
liens 

 
L exil et le royaume-2 PDF Drucken E-Mail
There are no translations available.

L exil et le royaume
par Jacques Orillon
Fragile, atypique et ennemi des automatismes, ce prodige virtuose venu d'Albanie et réfugié en France a rejoint les plus grands
 
thumb_tedi-2Les violonistes vraiment enthousiasmants se comptent aujourd'hui sur les doigts de la main. Tedi Papavram1, 39 ans, albanais d'origine, français d'adoption, tra­ducteur attitré d'Ismaïl Kadaré depuis dix ans, est de ceux-là. Une technique hallucinante, une sonorité sublime, une passion jamais affaiblie ... Comme ces acteurs de théâtre qui tiennent la scène sans avoir à parler, il vous accroche d'entrée, et vous tient : il a cette poigne. Pourtant tout chez lui, et jusqu'à l'autorité, repose sur une fragilité essen­tielle. Sûr de ce qu'il fait, jamais sûr de ce qu'il est. Lorsqu'on lui parle, on redoute de le blesser. Il n'avait pas 5 ans lorsque son père lui a mis un instrument entre les mains. Premier concert à 8 ans. Beaucoup plus tard, quand il reviendra dans son pays, qu'il reverra les 11 800 000 bunkers de béton 11 construits en prévision des invasions et les pieds de vigne tous hérissés de pointes métalliques (contre les parachutistes), il aura dans les yeux des éclats de rire trempés de larmes.

« La dose de travail était incroyable » 
Tout enfant, après deux ans de négociations avec le régime, il obtient de partir pour Paris, où il vient de remporter le concours d'entrée au Conservatoire (à 11 ans). Il vit dans un appartement II presque vide, saœ, sans rideaux 11, appartenant à l'ambassade. 11 On y logeait /,es diplomates de passage, pour économiser l'hôtel En 1982, l'ambassadeur était payé 1 000 francs. Avec ma bourse française, j'étais plus riche que lui. 11 Il prend ses repas quelques étages plus haut, chez un fonction  tentaient de conserver /,a plus grande partie 11. Mais un chauffeur l'emmenait aux leçons. 11 Les cours d'analyse, quand on ne par/,e pas /,efrançais ... C'était affreux.11 Et là se produit un curieux renversement : 11 En Albanie, mes parents me surveillaient, me forçaient à travailler, c'était une contrainte extérieure - alors je trichais, j'avais /,a liberté de tricher, je n'ai jamais été aussi libre. 11 (On dirait du Sartre: 11 jamais nous n'avons été plus libres que sous l'occupation alkmande. 11) Alors qu'à Paris: 11 je me suis forcé à travailler, je me levais à 5 heures, j'avais telkment peur de ne pas avoir envie. C'était une contrainte intérieure. 
l'i Etait-il sûr d'avoir du talent? 11 Ah oui, ça, depuis .-


 toujours. Mon /Jère, qui ètait très dui; me disait juste­ment que je ne méritais pas mon talent, que j'étais nul. 11 li 'inscrit en sixième, apprend le français ... 11 La dose de travail était incroyable, j'avais quatre heures de scolarité générale, cinq heures de violon quotidiennes, el tous les cours du Conservatoire: violon, analyse, sol­fège, déchiffrage. Mais je souffrais horriblement de pas­ser quatre heures au collège. j'étais obsédé par ces heures de violon que je perdais. 11 Cela ne s'arrange pas, il découvre les grands violonistes: 11]ascha Heifetz me trans/Jerçait le cœu1: On m'aurait dit: tu joues comme lui pendant un an et tu meurs après, j'aurais signé. 11 Puis sa mère le rejoint à Paris, et son père. Le régime e venge ur le re te de la famill . Déportation , travaux forcés ... Le jeune Tedi y pense alors aussi peu que po · ible, mai la nuit les rêves le rattrapent. Et le vio­lon ne va pa bien ; si l'expression est juste, la technique est mal contrôlé . 11 C'était tendu, serré, marqué au fer rouge. Ce que j'ai acquis, la fluidité, la détente, cela ne m'intéressait pas. j'ai toujours eu du mal à/aire face à

IL JOUE COMME UN DIEU, IL EST FLAMBOYANT, C'EST UN PUR-SANG  

quelqu'un, à /,e contrer; si bien que j'avais peur de me renier en quêtant l'approbation de l'autre, et de me fourvoyer, de trahir mes idées et mes goûts. 11 Alors Tedi Papavrami travaille eul. Il pa e au « Grand Echiquier», les concerts viennent, premier disque à 18 ans. 11 Je n'étais pas mû1: Personne n'a autant changé que moi. On ne le sait pas toujours ... 11 li continue à faire ce qu'il aime. Il joue comme un dieu, il e t flamboyant, mais sa carrière est san paillettes. C'e t un pur-sang, il enregi t:re pour Aeon, excellente maison qui le laisse galoper librement. fi multiplie les di ques de violon  eul, de mu ique de chambre, il joue des onate de Scarlatti, déjà difficiles pour le clavier, ou des fantaisies pour orgue de Bach (!), vient de publier un disque fantastique de concertos f ançais. li est où on ne l'attend pas. Le « Caprice » de Paganini, pierre de touche de la 11 virtuosité transcendante 11, comme disait Liszt, qui s'y connaissait, il les publie dans w1 double albw11: une prise de tudio et un enregi b·ement de concert. Stupéfaction de es pairs. Silence jaloux. Perplexité de la presse, qui voyait en lui une machine à faire des notes et découvre un fantastique musicien. C'est que, un peu moins occupé que ses collègues de niveau identique, il prend le temps de travailler, d changer, de progresser. Parce que cet Albanais montre une sen­sibilité exceptionnelle pour la langue f ançaise, comme le Libanais chéhadé, comme le Roumain Cioran, comme I' Argentin Bianciotti, Fayard le choisit pour traduire Kadaré. Parce qu'il e t sombre et beau, il joue Danceny dans « les Liaisons dangereuses» de ]osée Dayan.  Moi, comédien débutant, j'ai vécu choyé cormne une star, dans des hôtels cinq étoiles, avec un chauffeu,
 
L exil et le royaume PDF Drucken E-Mail
There are no translations available.

tedi-article-J-Drillon

 
Vendredi 24 janvier 2020 PDF Drucken E-Mail
There are no translations available.


Chapelle de l’Ecole Militaire, Paris - 20h
Concert-pour_aider_la_reconstruction_apres_le_seisme_26-11-2019

Récital pour violon seul de Tedi papavrami

 

Concert à la mémoire des victimes du séisme
du 26 novembre dernier en Albanie et en soutien
à l'effort de reconstruction sous le patronage
de l'Ambassadeur d'Albanie en France, Dritan Tola

Programme
Johann Sebastian Bach, Sonate no 2 en la mineur pour violon seul
Eugène Auguste Ysaÿe, Sonate no 2, en la mineur pour violon seul
Johann Sebastian Bach, Partita no 2 en ré mineur pour violon seul

liens 




 
<< Start < Zurück 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Weiter > Ende >>

Seite 1 von 34
Wir haben 19 Gäste online
AccueilGeige /  Kalender
Enregistrement
Site Officiel © 2020. Tedi Papavrami.
LOGO-WICFOND-NOIR

Zephir-2010 © Web Informatique Créative

Enregistrement

*
*
*
*
*

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.